Juin 21 2012

SLA Master Camp Flüelen

Camp Laser Master : trois jours de voile sur le meilleur plan d’eau de Suisse (Photo : EMS 2008 ©Segelklub Uri)

Le week-end dernier, le camp Laser Master a réuni sept participants sous la conduite professionnelle de Jean-Paul Peyrot.

Vendredi

Nous nous retrouvons au port de Flüelen à midi. Le coup d’œil sur le lac et sur les montagnes est magnifique : eau bleue turquoise et sommets enneigés. Malheureusement pratiquement pas de vent en vue.

Pendant que nous préparons les bateaux, Jean-Paul nous donne déjà quelques indications quant aux réglages comme l’endroit où coller les pennons. Finalement, sous le coup des 13h30 le thermique du nord s’installe. Nous nous entraînons trois bonnes heures sur l’eau par des airs de 2-4 Bft : réglages, virements, position du barreur, cap idéal au près serré, navigation au portant sans gouvernail (attention à l’équilibre!). Nous naviguons jusqu’au nord de Sisikon.

Suite à l’entraînement sur l’eau, nous avons encore une heure et demie de théorie au Club House. Ce qu’il nous reste à améliorer devient évident grâce au prises vidéos et à la comparaison avec les laséristes professionnels.

Nous nous retrouvons dans un bon resto italien pour le souper. A 22h tout le monde est fatigué et se met au lit pour être d’attaque le lendemain. Merci à la SLA pour ces entraînements. C’était vraiment super.

Thomas Kristiansen
SUI 201422

Samedi

Le samedi 16 juin, Jean-Paul, Heiko, Igor, Heini, Andreas, Thomas et moi-même, nous nous retrouvons à 10h au Club House du Club de Voile d’Uri. Jean-Paul revient d’abord sur quelques points abordés vendredi (je n’y étais malheureusement pas) et précise le programme du jour : virements, empannages et navigation au vent arrière à contre-gîte.

Jean-Paul nous fait une démonstration « à sec » avec chaise et table, Thomas a une vidéo avec lui et nous nous demandons pendant que nous observons des virement par l’avant ou par l’arrière s’il n’y a pas une variante pour les Master. Finalement, nous nous rendons au port pour y préparer nos bateaux. Lorsque nous voyons alterner les premiers grain de foehn avec des courtes phases de thermique, nous ne sommes pas étonnés de voir tourner les feux d’avis de coup de vent ce qui n’est pas très encourageant. Mais Jean-Paul nous rassure et nous fait remarquer qu’il peut nous sauver avec son canot à moteur, même par forte tempête de foehn.

C’est ainsi que nous sortons sur l’eau à 13h. Heini et Andreas en Radial, les autres en Standard. Le vent oscille entre 1 et 5 Bft, une température autour des 28 degrés, un ciel bleu acier. Seule la température de l’eau nous rappelle que nous ne sommes pas dans les Caraïbes.

Nous naviguons tout d’abord en deux groupes et les points à travailler vont dans le sens de  

  • tiens-toi correctement dans les sangles !
  • tends les jambes !
  • étarque ton hale-bas de bôme !

Alors que les jambes et le ventre se mettent à brûler, lentement arrive l’exercice suivant : entraînement des manœuvres sur une courte distance – environ 150 mètres entre la bouée au vent et celle sous le vent – combinées avec des virements et des empannages. Le vent souffle maintenant du nord, un bon 4 Bft. Après le quatrième parcours, la plupart d’entre-nous ont besoin d’une plus longue pause, seul Thomas poursuit l’entraînement. Jean-Paul clôt les entraînements sur l’eau par une « homerace » Après avoir dégréé, nous nous retrouvons au Club House.

Malgré un travail sur l’eau éprouvant, nous dissertons encore sur la tension du hale-bas, les oscillations du vent, les nuages l’installation de la voile.

Puis, nous nous retrouvons au « Hirschen » autour de délicieux cordons bleus pour un repas du soir en commun. Gentiment chacun remarque combien la journée a été éprouvante et à 11h d’aucuns se rendent dans leur hôtel, Jean-Paul dans son bus, Andreas à Bern et Heiko et moi-même à Cham.

Dimanche

Forte pluie durant la nuit et ciel chargé de nuages ne sont pas signes annonciateurs de thermiques alors, dans la bonne humeur nous dissertons sur les thèmes suivants :

  • le départ idéal
  • la tactique à la bouée au vent
  • le vent et les vagues à Silvaplana en vue de la préparation aux EMS

A débattre de sujets aussi passionnants, le temps file rapidement. Puis, alors que la météo s’améliore, nous nous rendons au port et nous décidons d’aller sur l’eau pour exercer les points du jour :

  • les virements par petits airs (il n’y a pas de variante « Master »!)
  • contre-gîte au vent arrière

Assez ponctuellement, nous sortons sur l’eau. Le vent souffle du nord par 1-2 Bft et tiendra jusque vers 14h. Après, c’est vraiment la fin, Jean-Paul nous remorque jusqu’au port, nous chargeons tous les bateaux et vers 15h15, nous nous asseyons à l’ombre pour un dernier debriefing.

Alle sind gleicher Meinung: Das Mastertraining hat sich gelohnt, die Tipps und Tricks von Jean-Paul waren sehr hilfreich, die Umgebung sowieso etwas vom besten in der Schweiz, die Organisation von Heiko mit Clubhaus und MoBo wie immer perfekt.

Tous sont du même avis : les entraînements Master ont valu la peine, les conseils de jean-Paul ont été très utiles. Le plan d’eau est de toutes façons un des meilleurs de Suisse et comme toujours, l’organisation de Heiko pour le Club House et le canot moteur, parfaite,.

La seule surprise a été la faible participation. Nous espérons que la SLA poursuivra cette initiative et que la participation augmente en 2013.

Roland Fischer
SUI 179113

Lien Permanent pour cet article : http://www.swiss-laser.org/fr/newsfr/comptesrendus/sla-master-camp-fl%c3%bcelen-3726/