Nov 21 2018

Championnat du Monde et Championnat d’Europe des Laser Master 2018

Les deux championnats ont bien occupé ceux qui ont eu le privilège de participer à ces deux compétitions regroupées en septembre et octobre.

 

Le Laser Master World 2018 à Dun Laoghaire (prononcer « dun larie ») du 7 au 15 septembre était organisé par deux club situés dans le même grand port au sud de la baie de Dublin, le Royal St George Yacht Clubet le National Yacht Club. Organisation impeccable avec une centaine de bénévoles. Par exemple, comme les deux mises à l’eau étaient d’accès difficile et étroites, deux personnes avec bottes de pêcheurs sont restées avec de l’eau jusqu’à la taille pendant une heure chaque jour pour nous tenir les bateaux. Du jamais vu !

Les 156 Standard et les 143 Radial ont navigué sur deux rond. Chaque jour nous changions de rond en gardant notre comité de course, ce qui était bien intéressant.

Et les conditions de vent: entre 6 et 4 bf pendant les 5 premiers jours de régate et un 3-4 bf le dernier jour où nous n’avons couru qu’une régate, lancée à 5 min du temps limite. Du courant, quelques fois assez fort, devait être intégré dans la tactique, parfois pour éviter se retrouver over layline.

Le format de ce championnat du monde comportait 6 jours de régates avec deux courses journalières soit un maximum de 12 courses et un jour de repos le 4ème jour. Chaque catégorie de master formait une flotte avec sa propre course si bien qu’il n’y a pas eu de classement extrait (sauf pour les femmes). Un seul plus mauvais résultat pouvait être tracé.

 

Nous avons donc navigué 11 régates pilotées par d’excellents comités de course. Avec une seule régate tracée, il fallait être régulier pour espérer un bon classement. L’impossibilité de tracer un 2ème plus mauvais résultat d’une part et la relativement petite taille des flottes d’autre part ont permis de réduire fortement le nombre des rappel généraux.

 

Pour ma part, peut-être comme « jeune » Great Grand Master (GGM), j’ai réussi de beaux résultats dans ce vent fort qui me convient. Quatre fois 4ème et même une fois 1er sur 36 bateaux sont des beaux moments de navigation que l’ont retient dans sa mémoire. L’américain Bill Symes l’emporte aisément dans notre catégorie mais il est habitué au top (1er GGM au World de Split en 2017, 2ème GGM à Nuevo Vallarta (MEX) en 2016, 2ème GGM à Kingston en 2015) suivi par le suédois Lasse Wastesson, à l’aise dans le vent fort. Le troisième, l’irlandais Christopher Boyd, après un mauvais départ dans le championnat, a fini en beauté avec une 2ème et une 1ère lui permettant, avec cette dernière régate gagnée, de me ravir la 3ème place que j’occupais pendant tout le reste de la semaine.

Je suis bien sûr très satisfait de ma 4ème place. Très joli résultat aussi pour Lorenz Müller qui finit 5ème grâce à une bonne fin de championnat et deux belles places de 3 et 2.

Thomas Gyr 23ème et Jacques Perret 24ème ont fini groupés. Joli palmarès pour la Suisse.

 

En Radial Grand Master (GM), le seul représentant Suisse, Gilbert Chopard a terminé en dessous de son niveau, pénalisé par une UFD et une BFD alors qu’il compte deux bonnes manches de 11 et 12 sur une flotte de 57 bateaux. La classe a été dominée largement par Stephen Cockerill GBR déjà plusieurs fois champion du monde.

 

Dans le groupe Standard, un seul suisse participait, le tessinois Francesco Fabiani, qui s’est classé 46ème dans la catégorie Master.

 

Sinon, l’équipe et les conjointes se sont souvent retrouvé pour manger le soir, surtout que nous avons très bien mangé en Irlande !

 

 

 

 

Il n’y a eu que 2 semaines et demi pour revenir de Dublin et se déplacer à Vigo en Galice, … juste quelques 1800 à 2000 km depuis la Suisse !

 

Laser Master European 2018du 5 au 11 octobre.

Markus Ochs, Beat Heinz, Ferrucio Arvedi, Jacques Rivier en Standard, Joël Broye, Jacques Perret, Thomas Gyr et moi-même en Radial ont représenté la Suisse à Vigo.

Les deux flottes de 68 Standard et 68 Radial ont navigué sur le même rond, en outer-loop pour les Standard et inner-loop pour les Radial. Les classements par classe ont donc été fait par extraction avec les points des rangs obtenus. Alors que l’on disposait de 5 jours, soit 10 régates possibles, les conditions météo ne nous ont permis de courir seulement 7 courses en Standard et 6 courses en Radial. Un plus mauvais résultat a pu être retiré.

Sauf le premier jour, qui a finalement été le plus adéquat avec deux manches courues dans un vent soutenu, nous ne disposions que d’une fenêtre étroite en fin d’après-midi les jours suivants pour courir mais avec des vents capricieux et basculant souvent de plusieurs dizaines de degrés obligeant le très bon comité de course à annuler les manches. Un peu de courant et surtout des algues incessantes, nécessitant de relever plusieurs fois sa dérive, même au près, n’ont pas facilité la tâche et ont passablement gâché le plaisir de naviguer. Tant pour les navigateurs que pour le comité, par ailleurs excellent, le plan d’eau était difficile et ne laissera pas un souvenir exaltant !

 

En Radial, dans la catégorie Great Grand Master, ma navigation a malheureusement été peu performante et je termine 6ème du groupe GGM / Legend sur 30, (26 au général) derrière mes autres camarades que j’avais battu en Irlande. Jacques Perret fait 9ème (34 au général), Thomas Gyr 11ème (42 au général). Le St-Raphaelois Jean-Philippe Gaille FRA est champion d’Europe avec une belle 12ème au général.

Joël Broye qui courrait dans la catégorie Grand Master (GM) termine 17ème (61 au général). Il a malheureusement été contraint de faire l’impasse sur les trois premières régates en raison d’un claquage sur un adducteur.

Au général, pas de surprise avec la domination de John Emmet GBR, Apprentice qui gagne avec un total net de 6 points ! Le 2ème, Ian Jones GBR gagne en Master. Magnifique victoire en Grand Master de Pierrick Amizet FRA notre ami des Rousses (4ème au général).

 

En Standard, dans la catégorie GM avec le plus grand groupe de 37 bateaux, Markus Ochs termine 7ème. Avec une 14ème au général dont une régate gagnée, Markus réalise le meilleur classement général des suisses. Beat Heinz termine 16ème (36 au général) et Jacques Rivier 23ème (51 au général). La catégorie est gagnée par Alan Davis GBR également premier au général. Dans la catégorie Master, Ferrucio Arvedi fait un bon résultat de 10ème (28 au général) dans ce groupe de 23 bateaux gagné par Roger Schulz GER (3 au général). La catégorie Apprentice est remportée par Jordi Capella ESP (2 au général) et la catégorie GGM par Mark Bethwaite AUS (4 au général).

 

Malgré les bémols de l’organisation à terre qui donnait l’impression d’une préparation de dernière minute, des difficultés mal anticipées pour le lieu de parking des camping cars et une collation journalière en début de soirée dont le prix demandé aux accompagnateurs et accompagnatrices était inadapté, l’ambiance toujours très sympathique et indéboulonnable entre les laséristes master a largement pris le dessus et permis, comme d’habitude, de ne pas regretter le déplacement.

 

Jean-Luc Dreyer 

Permanentlink zu diesem Beitrag: http://www.swiss-laser.org/newsde/berichte/championnat-du-monde-et-championnat-deurope-des-laser-master-2018-89554/